Ay, Caramba !

Panique en cuisine ce soir !

Au menu : Fajitas maison, avec confection des tortillas à farine de maïs. La farine de blé dans la cuisine mexicaine c’est bon pour le supermarché.

J’exagère quand même, puisque, nous le verrons, ces tortillas sont à base de farines de maïs ET de blé.

Pour une première, c’était pas mal, mais il faut du courage pour maîtriser la confection des tortillas. Aussi, il y a une trop grande différence entre les « vraies » et celles que l’on peut faire à la maison, avec les moyens du bord, donc ne soyez pas déçus pour autant !
Les authentiques tortillas requièrent , en plus du savoir faire, une plaque de cuisson utilisée au Mexique (le comal) ainsi que de la farine nixtamalisée appelée masa harina.
Ne disposant ni de l’un, ni de l’autre, ni même du savoir faire ancestral, je me suis lancé, avec tout mon courage et ma bonne volonté. Le résultat, une tortilla un peu sèche et légèrement friable, mais le goût y est. Heureusement, la vapeur les fait un peu ramollir.

Voilà, après cette petite introduction, place à la recette des tortillas à-peu-près-mexicaines (pour environ 6 tortillas de 20cm de diamètre).

◊◊◊

Ingrédients :

– 180g de farine de maïs blanc ou jaune à défaut, type Fioretto, utilisée pour la polenta. (Attention à bien prendre de la farine et non pas de la semoule)
– 80g de farine de blé classique
– 16cl d’eau tiède
– 20g de beurre ou huile d’olive à défaut

Confection : 

Mélanger les deux farines dans un saladier, faire un puits. Faire tiédir l’eau en y faisant fondre le beurre puis incorporer petit à petit à la farine. Mélanger à la cuillère ou spatule au début, puis continuer à la main, comme pour du pain, jusqu’à obtenir un boule assez ferme, lisse et homogène qui se détache bien du plan de travail. Il est évidemment indispensable de bien fariner le plan avec de la farine de maïs de préférence.
Couvrir et laisser reposer, le temps de préparer le reste, rendez vous en bas de page pour la cuisson des tortillas.

◊◊◊

Préparation du poulet épicé pour 2 personnes à l’appétit bien ouvert et en forme olympique :

Ingrédients :

– env. 400g de filet de poulet (de la meilleure qualité possible, plein air, bio et  tout, ça n’en sera que meilleur.)
– 2 beaux poivrons (1 rouge et 1 vert)
– 1 oignon blanc ou jaune selon ce que vous préférez
– 1 citron vert
– 1 cuillère à soupe bombée (ou 2) de paprika moulu
– 2 voire 3 cuillères à soupe rases de cumin moulu
– une pincée de poudre piment rouge (ou quelques petits morceaux de piment frais. Sachant que la sauce est très relevée, je vous conseille d’y aller mollo dans le poulet…)
– 1 bonne cuillère à soupe d’huile d’olive
(les quantités pour les épices sont à titre indicatif, ajustez à votre convenance bien entendu).

Il faut donc émincer le poulet, en dés de 3cm env., couper l’oignon en morceaux, épépiner et émincer les poivrons en lamelles, mettre les épices, presser le jus du citron et finir par l’huile d’olive. Tout mélanger ensemble et laisser mariner pendant 5-10 minutes.

Pour la cuisson, simplement, dans une poêle bien chaude, y mettre le poulet et toute la marinade, laisser cuire jusqu’à ce que le poulet soit légèrement grillé et les poivrons surtout pas trop cuits.

◊◊◊

Pour la Salsa (de quoi faire environ 1 bol du meilleur anesthésiant buccal)

Ingrédients :

– 1/2 (ou 1/3 selon la taille) de poivron rouge
– 1 poignée de tomates cerises
– 2/3 d’un piment rouge frais (les longs, pas les oiseaux)
– 1/2 ou 1 jus de citron pour avoir une sauce plus ou moins liquide
– quelques feuilles de coriandre fraîche
– pincée de sel, pincée de poivre

Mixer, c’est prêt. Goûter, feu, c’est ok.

◊◊◊

Pour le Guacamole (1 bol également)

Ingrédients :

– 1 avocat mûr
– 1/2 oignon blanc
– 2-3 tomates cerises
– 2-3 feuilles de coriandre (facultatif)

Mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.

◊◊◊

Et pour finir, une fois que les sauces sont prêtes et le poulet presque cuit, on se lance dans la cuisson des tortillas :

Reprenez donc la boule formée au début de la recette, séparez la en 6 boules d’environ la taille d’une clémentine. Ensuite, sur un plan de travail légèrement fariné, il faut étaler les boules de façon à former des crêpes fines d’environ 15-20cm de diamètre (aussi selon votre poêle). Aplatir avec un premier coup de rouleau, retourner, rouler, retourner, rouler…vous savez comment ça marche n’est-ce pas ?
Si les crêpes ne collent pas au plan de travail et qu’elles ne sont pas cassantes, c’est que c’est en bonne voie, sinon, ça va être plus compliqué pour vous. Donc, pour ceux qui ont survécus, vous pouvez maintenant mettre à cuire votre première tortilla. Dans une poêle très chaude, sans matière grasse, laisser cuire environ 2 minutes de chaque côté, normalement, la crêpe doit un peu gonfler ou former de petites cloques, c’est un repère. Une fois cuite, faire glisser la tortilla sur une assiette et recouvrir immédiatement d’une autre assiette pour faire de la condensation et garder chaud.
Pour les plus téméraires, vous pouvez mettre un linge humide sur un récipient d’eau bouillante et couvrir, c’est l’idéal.

Voilà, il ne reste plus qu’à servir, ne pas oublier la crème fraîche pour mettre dans la tortilla.

Je n’ai pas mentionné la confection de la margarita qui précèdera le repas et vous accompagnera jusqu’à tard dans la nuit, mais vous savez où trouver de bonnes recettes, je le sais.

Bon appétit !

 

 

 

 

 

 

Publicités