Dré dans l’pentu

K2 Kung Fujas 2011 :


Puisque blogger est un loisir à temps plein, l’acquisition d’une clé 3G me permet en direct des cimes enneigées de vous faire parvenir ce petit ski test.
Loin de moi l’idée de vouloir concurrencer les saintes pages de www.skipass.com mais je tiens à livrer une appréciation toute personnelle à propos de ces skis…

Statique :

D’aspect les Kung Fujas, sont très réussis, belle sérigraphie (comme toujours chez K2), la finition est soignée et les inserts métalliques gravés et rivetés en bout de chaque spatule soignent encore un peu plus l’ensemble.
Ligne de cotes : 133 – 102 – 127 et double rocker spatule et talon.
C’est donc encore un peu plus large que ceux de l’année passée pour notre plus grand plaisir en conditions de powpow.

Grandeur Nature :

On chausse et vlan, petite piste pour s’échauffer… Les cotes annonçaient un ski « camion » mais aux pieds ce n’est pas tout à fait le cas. En effet, sur piste premièrement, on sent un ski plutôt maniable (c’est quand même pas non plus un ski de piste on est d’accord) et qui carve très facilement surtout si on prend un peu de vitesse.
Le double rocker n’y est sans doute pas pour rien mais du coup on sent des spatules un peu hésitantes parfois et qui ont tendance à danser un peu quand la piste se gâte, mais on connaît K2 également pour la souplesse de leurs skis donc sans grande surprise.

Ensuite, j’ai eu la chance d’avoir quelques centimètres de neige bien fraîche pour pouvoir passer les filets et aller faire un petit essai en neige bien profonde.
Effectivement, on sent tout de suite un ski très à l’aise en poudre, le rocker combiné aux spatules bien « fat » font déjauger immédiatement et c’est juste un régal de tailler 3 ou 4 grosses courbes rapides dans une belle pente un peu raide. Notez quand même que quand je dis facile à skier, ça fait quand même chaud dans les cuisses après un bon run ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !

En conclusion, K2 nous livre là un excellent ski, maniable, stable, sans hésitations, mais étant actuellement en prospection pour une paire de grosses lattes, je ne m’orienterais pas vers ce modèle ni même vers cette marque à cause de leur trop grande souplesse qui ne s’arrange pas avec l’usure. Etant habitué à mes Armada (beaucoup plus raides), c’est un des aspect qui m’a le plus déplu… Mais comme je l’ai dit, on le savait déjà. Je recommande donc pour ceux qui louent quelques jours ou qui achètent et revendent en 2 saisons maximum car ils valent quand même le coup, j’ai passé un très bon moment en leur compagnie !

 

Quelques détails sympa comme le « Kung Fujas » en relief sur le ski, et une finition plutôt propre pour ce ski un peu plus abordable que ses concurrents : 700€ avec les fix.

 

Bon ski, et pas de casse !

 

C.


Publicités